Pergolayiti
Take a fresh look at your lifestyle.

La Dernière Lettre

3 1 137

Comment et par où commencer ?

Je ne sais plus.

 Je laisse ma plume me guider.

Je m’étais promis de ne jamais t’écrire

Mais depuis le temps, que deviens-tu ?

Es-tu heureux sans moi, dis-moi ?

Mon amour,

Je suis désolée si je me montre froide

Mais j’ai cru comprendre

Que je n’étais plus ta chérie

Désolée

Si je ne rêve plus de toi

Tu ne m’occupes plus l’esprit

Je suis désolée si je t’aime

Mais c’est ainsi

Tu dois l’accepter …

As-tu la moindre idée de ce que je ressens

Lorsque tu ne veux plus de moi ?

On m’avait pourtant dit

que je faisais fausse route

Mais je me suis surprise à aimer

Un homme qui se foutait de tout

Vivant  dans un autre monde

Et qui me faisait gouter

Le sucre de son vinaigre

Blottie au chaud dans ses bras

Lorsqu’il voulait bien de moi…

Oui, je me sens comme ce jouet usagé

Dont tu ne veux plus…

Pourtant tu as été cet amour impossible

Qui a pris fin

Avant même d’avoir commencé…

Je suis désolée

Si je n’ai pas fait l’effort de te garder

Je veux juste un homme

Qui sache qui je suis

Et qui fait tout pour me retenir

Car vois-tu, je ne peux me donner à moitié

Je ne veux rien avoir à demi

J’ai peur tu sais…

Peur de l’amour

Peur de toi

Mon cœur se cache de moi

 De toi

De tous

Il ne veut s’exposer

De peur de se consumer

Et n’être qu’un tas de cendres…

Je suis cette femme qui reste dans l’ombre

Qui veut vivre discrètement

Avec toi

A l’abri des regards et du monde…

Pourtant je te laisse partir

Car j’ai peur

De ce que l’amour peut me faire

J’ai peur de ce que tu peux me faire

J’ai peur de m’investir dans un Nous

Qui ne vaut pas la peine

J’ai peur de me donner à un homme

Qui ne saurait apprécier

Ce que je lui donne

J’ai peur que tu me fasses souffrir

Parce que je me suis mise à t’aimer

Je me sens vulnérable

Je perds tout contrôle

J’ai si peur que je ne sois pour toi

Qu’un défi

Et de n’être plus-moi

Si je commence à t’aimer…

Assise dans le noir de ma chambre

Je fixais ce point invisible

Rien ne venait

Ce sentiment de vide m’emplissait

Pendant une fraction de secondes

Je ne pouvais penser

Les larmes coulaient

Mouillaient mon ordinateur

Mais, je ne pleurais pas encore…

Elles coulaient tout le long de ma poitrine

Cependant, je ne pleurais pas encore…

J’avais ces frissons qui me traversaient

Ma respiration était saccadée

Mon subconscient,

Voulait me passer un message

Mais je ne pouvais pas l’accepter

Je me suis pris à penser à nous

Paniquée

Je fermai les yeux

A ce moment, chéri,

J’ai enfin pleuré…

Dis-moi que je te manque,

Car je ne vais pas bien

Cette douleur immense

Cette atroce souffrance

Se propagent en mon être

Et je deviens vide

De toutes émotions…

Je ne vis plus mon amour

Tu t’es éloigné de moi

De mon cœur

Créant ce fossé entre nous

Me forçant à t’oublier

Car tu n’as fait aucun effort

Pour nous garder en vie

Cette déception m’emporte

Ralentit mes pas

Je ne me bas plus

Je m’abandonne

Comme cette eau ruisselant sur mon corps

Je me vide

Je me liquéfie

Et comme elle

Je glisse

Nue

Tête  baissée

Fatiguée des pleurs…

Comment dois-je vivre sans toi ?

Pleurer fait si mal

Faire semblant de sourire en te saluant

Avec cette désinvolture

Mais je me mens

Car sans toi je disparais…

Pourquoi ai-je cette impression

D’avoir trop donné mon chéri ?

Pourquoi ai-je l’impression

De m’être mise trop à nue ?

J’ai cru que l’amour était chose simple

J’ai cru que t’aimer,

Mon lapin,

Serait simple …

Mais

Comme cette innocente fille que je suis

J’ai cru au grand amour…

Je t’ai regardé me tourner le dos

Je te vois fuir

Loin de mon amour pour toi

Loin de mes bras

J’y avais cru

J’ai cru en nous,

En tout ce que tu me disais sous cet arbre

Sous le soleil chaud de juillet

Je me suis perdue dans tes yeux

Brillants par tant d’émotions

Etait-ce une erreur ?

De toute façon je t’aime encore

Reviens-moi…

Je ne voulais pas que tu partes

Pourtant tu me disais

Que nous aimer nous causera

Plus de mal que de bien

Je t’aime tu sais,

Mais je ne supporterai pas que je dise

Que cela a été plus fort que moi

Quand je pleurerai demain

Je te veux entièrement

Impossible ?

Je préfère ne  rien avoir

Et te laisser partir chéri,

Mais sache que

C’est pour mieux me revenir …

Lire aussi>> Je me souviens

Envoyez-nous vos textes, faîtes partie de l'aventure Pergolayiti

3 commentaires
  1. Kitcha dit

    Wawww, un texte qui parle pour beaucoup de personnes

  2. […] Lire également>>La Dernière Lettre […]

  3. […] Lire également : La Dernière Lettre […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.