Pergolayiti
Take a fresh look at your lifestyle.

Lettre à la Grammaire

0 438

 

Ma chère grammaire,

C’est un honneur pour moi de pouvoir t’écrire cette lettre. Si tu n’avais pas existé, si je n’avais pas été attentif quand tu me parlais de tas de trucs, je n’aurais pas pu pondre une seule bonne phrase. Tout ça pour te dire que, ma chère, je dois tout. Les temps sont critiques, c’est vrai, mais, c’est toujours un plaisir de te causer. Toi et moi on se connaît depuis tellement longtemps que je ne sais plus depuis quand. Quand j’ai fait ta connaissance, j’ai tout de suite eu le béguin pour toi. J’ai juré de passer ma vie à tes côtés. Tu me plaisais quand tu me disais, tout petit, qu’une phrase commence toujours par une lettre majuscule et se termine par un point. J’adorais quand tu me faisais comprendre que le participe passé avec le verbe « être » s’accorde en genre et en nombre avec le sujet et que celui avec le verbe « avoir » s’accorde avec le C.O.D si celui-ci est placé devant le verbe. C’était amusant d’apprendre l’ordre alphabétique avec toi. J’aimais bien t’entendre me parler d’attribut avec les verbes être, paraître, sembler, demeurer, rester, devenir, avoir l’air, de complément circonstanciel de lieu, de phrases déclarative, interrogative, impérative, exclamative, de noms composés, d’adjectifs démonstratif, possessif, interrogatif, exclamatif, indéfini, numéral et qualificatif, de pronoms, de verbes, d’analyses logique et grammaticale, etc. Tout ça, ma chère grammaire adorée, c’est le bon vieux temps. C’est fou comme je me suis amusé en ta compagnie.

J’aurais aimé que nous parlions dans d’autres circonstances. Que nous continuions à nous amuser sans nous soucier de quoi que ce soit. Je suis bien triste de devoir t’affronter pour te révéler ça, mais je le dois. Ma grammaire adorée, tu vas mourir. Et ce sont les gens de cette génération qui vont te tuer. Ils sont cruels. De vrais bourreaux. Et surtout les jeunes qui se vantent de bénéficier de la technologie et utilisent Facebook, Twitter, WhatsApp, Instagram… Ils ignorent tout de tes origines. Ils s’en foutent d’ailleurs, comme ils se foutent de ta gueule. Pour eux, tout ce qui compte, c’est communiquer. Peu importe comment. Sans se soucier des règles. Ils critiquent les politiciens qui veulent devenir riches par n’importe quel moyen, alors que ce qu’ils font est tout aussi abominable. Ils sont en train de t’assassiner, grammaire chérie. Ils inventent leurs propres règles. Comme par exemple qu’on ne commet pas de fautes d’orthographes en écrivant un nom propre, ou un SMS. Ils ne commencent jamais leurs messages par une lettre majuscule, ils ne mettent aucun signe de ponctuation. Au cas où tu ne le savais pas, la virgule n’existe presque plus quand ils échangent des textos. Le point-virgule, les points, les traits d’union aussi. Au lieu d’écrire Karl Max, ils écrivent karl max, comme s’il s’agissait d’une vulgaire chose trouvée sur un chemin boueux. vs avé + mn pòt (Vous avez quoi mon pote ?), jtm bcp ma cherie (Je t’aime beaucoup ma chérie.), kès keu tu fais (Qu’est-ce que tu fais ?). Tu vois ce que j’essaie de te montrer ? C’est un charabia. Il n’y a pas de point, pas de majuscule, et pas d’accents non plus. Ils oublient que les accents sont importants. Sinon comment pourrait-on différencier a (3ème personne du singulier du verbe avoir), de à (préposition) ? Ou encore des (article) de dès (préposition) ? Ils ne respectent presque plus le temps des verbes. Ils n’ont pas honte d’écrire hier je fais ça, 2min je vois jacqueline, ou il faut que la guerre continuera. Tout ça me donne mal au crâne. Les exemples sont nombreux. Si je me mettais à les citer, je n’en finirais pas.

Je ne sais pas ce que tu vas faire de ton côté pour ta survie, ma chère grammaire, mais moi, je ferai tout mon possible pour te protéger contre ces bourreaux. Je te le promets. Ne pense pas que le danger te guette seulement quand tu es française. Ceci est une alerte générale qui vous concerne toutes. L’autre jour, je suis tombé sur un thx (thanks).

On en reparlera ma grammaire adorée. Ne te laisse pas battre par ces sombres événements. Souviens-toi qu’il y a certaines personnes qui t’aiment toujours, particulièrement moi.

Un petit que t’as charmé.

King Berdji ESTIVERNE

Envoyez-nous vos textes, faîtes partie de l'aventure Pergolayiti

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.