Pergolayiti
Take a fresh look at your lifestyle.

Tu croiras me faire perdre mon temps

Point de vue féminin sur le cliché de l'homme en éternel séducteur machiavélique

11 864

Je lèverai la tête quelques secondes seulement, afin que tu puisses voir l’innocence tapie au fond de mon iris marron, tu seras touché par mon air puéril, j’aurai l’air d’une proie facile, tellement facile que tu jetteras ton dévolu sur moi, tu penseras à des millions de façon de me faire perdre mon temps, si seulement tu savais! 

Tu me séduiras en deux temps, trois mouvements, enfin, c’est l’impression que je te donnerai. Tu me verras rire à tes blagues les plus nulles, c’est là que tu penseras que tu commences à te faire une place dans ma tête, quel naïf! Petit garçon, le désavantage pour toi c’est que justement il y’en a plein comme toi, il y’en a trop comme toi. Je pourrai anticiper chacun de tes mouvements, chacune de tes actions, ou même tes plus discrètes mimiques séductrices, je sais qui tu es, et je souris intérieurement en pensant que toi tu penseras m’avoir. Ce qui jouera en ma faveur, c’est justement ce premier regard innocent que je te lancerai, tu me croiras sainte alors que je suis pécheresse; je serai une petite boule de joie, délicate telle une fleur, l’air fragile comme le verre, tu penseras pouvoir me briser, je rirai intérieurement car je suis déjà en miettes et t’approcher de moi ne pourra que te blesser toi, avec mes morceaux tranchants.

Avec moi, ce sera les montagnes russes, un jour je serai angélique, le jour d’après tu entendras s’élever mon rire démoniaque, cela t’intriguera. Je vois clair dans ton jeu, mais ça, tu ne le sauras jamais. Tes manigances, censées être officieuses donnent du charme aux miennes; tu ne peux même pas imaginer à quel point je me délecte déjà de chaque seconde de souffrance que tu subiras, souffrance qu’a à la base tu penseras pouvoir m’infliger. Je te sourirai à chaque fois que tu me regarderas, je presserai ma main contre la tienne, faussement timide, je me pendrai à tes lèvres pour que tu me crois accro et pourtant quand nos langues seront emmêlées, mes yeux seront grands ouverts. Je passerai des soirées entières à te raconter des histoires gnangnan, je pleurerai dans tes bras, juste pour que tu crois qu’on a passé un cap. « Raconter sa vie est toujours significatif », penseras-tu… Je me demande comment réagiras-tu quand finalement tu sauras que ces histoires étaient aussi fausses que les larmes que je versais sur ton t-shirt trop parfumé dans le seul but de me conquérir. 

Mec, à notre première dispute, je te demanderai pardon au bout de quelques heures, faut bien que tu crois que c’est toi qui es aux commandes, tu te croiras ma bouée, mon sauveur, mon refuge, tu souriras, me croyant fragile et mordue. À notre première baise je serai pudique, je sais que tu vas essayer de me regarder, alors faussement embarrassée je fermerai les yeux quand tu me pénétreras, mon regard d’après-baise sera tendre, tu me croiras amoureuse, tu te diras que l’affaire est dans le sac, à ce moment là tu te croiras prêt à me briser, mais avant de partir, tu profiteras encore de quelques parties de jambes en l’air. Toutes les fois que tu m’embrasseras, je ferai la timide comme la première fois avant de totalement me lâcher, je gémirai sans retenue et je me déhancherai, ta langue froide contre mon sexe, je te donnerai l’impression d’aimer ça, je ferai comme si ton doigt enfoui dans mon intimité faisait correctement le va-et-vient, tu souriras intérieurement croyant m’avoir eue, quand tu me pénétreras, je crierai, je suis une actrice, je saurai bien le faire, tu y croiras, je tremblerai des pieds et des mains, je t’agripperai le dos, je te mordrai, je te grifferai, tellement occupé à jouir en criant mon nom, tu ne verras même pas que je ne faisais que simuler ce plaisir que tu n’arrives pas à me donner. 

Je te dirai je t’aime, ce sera pour toi le signal indiquant que tu dois partir et me briser, oh toi, ce player, si seulement tu savais à quel point je m’en battrai le clitoris. Tu me diras un au revoir avec une tristesse feinte, je te pleurerai une rivière de larmes de crocodile tout en me moquant intérieurement de la tête dépitée que tu essaieras de te composer, tu me tourneras le dos en pensant m’avoir fait perdre mon temps, quel con! 

Quelques semaines après, mon image sera encore en arrière-plan dans ta tête, tu te diras que finalement ce n’était pas une perte de temps pour moi car tu m’as tout appris… Lol. Évidemment que ce ne sera pas une perte de temps pour moi car je vais m’assurer de mémoriser toutes tes expressions ridicules à chaque fois que tu penseras être plus proche de mon cœur, juste pour mieux le briser…. Je ne me lasserai jamais de ressasser l’histoire ridicule dans laquelle tu penseras qu’évidemment je suis une victime.  Sans comprendre pourquoi, même quelques mois après, je serai dans ta tête alors que tes précédentes victimes disparaissaient en un claquement de doigts, tu te rendras enfin compte que à chaque fois que tu espérais me faire tomber amoureuse, c’est toi qui tombais sous mon charme, mes histoires gnangnan te manqueront, mes baisers inattendus aussi, tu verras mon corps en sueur bouger gracieusement sous le tien juste avant de te réveiller d’un rêve qui plus jamais ne se réalisera, tu n’auras pas d’autres choix que de t’avouer que tu es amoureux de moi. 

Les mains moites, tu reviendras me demander pardon, tu pleureras, tu te mettras à genoux, tu jureras de ne plus jamais recommencer, tu seras pitoyable, mais je te donnerai quand même certains espoirs comme quoi on pourra explorer la possibilité de se laisser une chance; et c’est justement là que je te ferai perdre du temps, ton temps, beaucoup trop de temps… et finalement je t’avouerai que dès le tout début, tout n’a été que mensonges et simulations? Je ne suis pas devineresse, mais je pourrais parier que tu seras brisé.

Ma plus belle qualité est mon amour du succès, ce qui me procure une détermination sans faille, tout ce que je veux, je l’ai. Mon plus grand talent? Je suis une actrice, je peux interpréter de nombreux rôles sans qui que ce soit ne se doute que justement je suis entrain de jouer. Je suis une joueuse, une bonne. Je ne perds jamais. 

 

Lire aussi>>Je te ferai perdre ton temps.

Envoyez-nous vos textes, faîtes partie de l'aventure Pergolayiti

11 commentaires
  1. Loovens dit

    Quelle réponse !!!!😊

    Mes félicitations Steff

  2. Christelle dit

    Félicitations ma chérie😊.

  3. Kyla703 dit

    Merci beaucoup 😊😘

  4. DUTREUIL Medjie Genevie Annie dit

    Yow😍😍❤️

  5. Nicolas dit

    OMG 😍😩

  6. Ludna dit

    Je reste sans voix, sans vue… tu me les as pris mes sens😍😍😍
    Brille

  7. PRC dit

    Y’a des moments, on pense avoir le contrôle de tout. Mais hélas! Cela dépasse les limites de notre entendement… et nous devenons ainsi les manipulés au lieu d’êtres les manipulateurs. La roue tourne, à chacun son tour!!
    Par dessus de tout, j’adore😍🔥

  8. Audy dit

    😩Eske se vre vre vre vre vre vre vreeeeee? Belle text

  9. Fabiola dit

    OMG c’est super . Mes félicitations ch

  10. Carl dit

    Super! Super! Super!
    Ces femmes manipulatrices sont tres fortes, mais trop rares en Haiti…

  11. NSC dit

    Ayyy….ma chérie t’es douée. J’ai découvert un talent. C’est le propre des relations amoureuses, la façon dont tu racontes l’histoire. Sauf le fait de faire semblant. Mais c’est tellement bien qu’on ne peut même pas t’en vouloir pour l’hypocrisie. Yon ti sadik ou ye wi loll.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.